Filières

Numérique

Opérateurs et équipementiers télécoms, éditeurs de logiciels, services informatiques, e-commerce, banques et assurances en ligne, réseaux sociaux, médias en ligne… La filière numérique recouvre un vaste champ d’activités, toutes nourries – et en constante sophistication – par des services R&D toujours plus inventifs. Le Finistère est en bonne place dans ce domaine.

Recherche et formation : le Finistère en pointe

La région Bretagne se place au 4e rang national dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC). Dans le Finistère, les TIC représentent environ 10 000 emplois.

Il est vrai que des formations d’enseignement supérieur sont nées très tôt dans le département : Télécom Bretagne s’affirme comme une Grande École pionnière en formation, en recherche et en entrepreneuriat. Elle forme des ingénieurs polyvalents, et noue des partenariats avec l’industrie avec par exemple Pracom, Pôle de recherche avancée en communications.

Brest compte par ailleurs 3 écoles d’ingénieurs dans le domaine de l’ingénierie électronique et numérique : L’ENIB, École nationale d’ingénieurs de Brest, qui forme en 5 ans des ingénieurs généralistes en ingénierie des systèmes électroniques, informatiques et mécatroniques, ainsi que l’ISEN, Institut supérieur de l’électronique et du numérique et l’ENSTA Bretagne, établissement sous tutelle de la Direction générale de l’armement (DGA) du ministère de la Défense.

Une R&D d’excellence

Plusieurs organismes finistériens collaborent dans le domaine de la recherche numérique : ainsi le CERV (Centre européen de réalité virtuelle), appartenant à l’ENIB, rassemble laboratoires, entreprises et étudiants dans un contexte multidisciplinaire. Équipé de systèmes immersifs et de dispositifs interactifs, le CERV héberge une partie de l’équipe de recherche IHSEV (Interaction Humain Système et Environnement Virtuel) du laboratoire CNRS Labsticc (Laboratoire en sciences et techniques de l’information, de la communication et de la connaissance), qui regroupe 200 chercheurs et 200 doctorants, en partenariat avec l’Université de Bretagne occidentale et l’Université de Bretagne sud.

Le numérique pour tous

Afin de garantir l’égalité des finistériens à l’accès à Internet, deux réseaux de télécom d’initiative publique Penn ar Bed Numérique et Herminéo ont été déployés en Finistère. Ils permettent d’offrir à tous un accès Internet à tarif accessible avec un maximum de services complémentaires pour les particuliers, les professionnels et les administrations. Ils assurent aussi un raccordement optique à très haut débit des zones d’activités en Finistère. Plus de 400 entreprises bénéficient désormais de services numériques de haute qualité via Herminéo et Penn ar bed Numérique.

Parallèlement, le projet Bretagne très haut débit a pour ambition, à l’horizon 2030, de mettre à disposition de tous les bretons une infrastructure de télécom basée sur la fibre optique, seule technologie en capacité de supporter tous les services et innovations numériques. Pour ce faire, le syndicat mixte Mégalis Bretagne a lancé cette année une 1ère tranche de travaux. À un rythme soutenu, les villes de Carhaix-Plouguer, Auray, Lamballe et Redon seront entièrement fibrées pour 2016. Les zones plus rurales, qui seront aussi équipées en fibre optique en 2016, sont réparties sur tout le territoire breton. Le nombre de locaux desservis dans ces zones correspondra globalement à celui équipé dans ces 4 villes.

Visionnez la vidéo de présentation de la filière, réalisée dans le cadre de l’accueil presse sur le numérique:

Le numérique dans l’agroalimentaire finistérien

Le programme AgrETIC, soutenu conjointement par la Région et par les services de l’État, vise à développer l’usage des TIC dans la filière agricole et agroalimentaire bretonne. Cette action régionale élaborée par BDI (Bretagne Développement Innovation) est pilotée par la MEITO, en étroite collaboration avec le pôle de compétitivité Valorial et la Chambre régionale d’agriculture. La mise au point d’un robot de traite mobile connecté, via le réseau télécom public Penn ar Bed Numérique à la station expérimentale de Trévarez, figure parmi les résultats prometteurs de cette synergie.

Rappelons quelques chiffres :

248 000 robots industriels ont été vendus dans le monde en 2015, soit un marché de près de 7 milliards d’euros, dont 3 % en IAA (Industrie agroalimentaire).

L’Europe représente 58 % des installations de robots IAA.

Leader français en production animale et légumière, le Finistère est le 2e département français en nombre d’établissements IAA , où l’on compte des groupes nationaux d’envergure : Bigard, Doux, Even, Sill ou encore Triskalia.

Quant à l’utilisation de solutions numériques (cloud, objets connectés, robotique de pointe), on estime qu’elle permet aux IAA un gain de coûts de production de 2,5 à 5 %; une rentabilité accrue de 50 %, et de doubler leur potentiel export.

Le numérique dans l’administration

Afin de conforter l’avance que la Bretagne détient dans le domaine du développement de l’administration numérique et proposer une offre de services à toutes les collectivités leur garantissant la sécurité et une maîtrise technologique, le syndicat mixte Mégalis Bretagne propose une offre de services et d’usages numériques en lien avec les sociétés Adullact Projet, Atexo, AxYus, Berger-Levrault, Bull, Numergy, Oodrive et Worldline. Mégalis Bretagne fait figure de pionnier avec cette initiative mutualisée qui demeure aujourd’hui une exception en France par sa dimension régionale, les services d’administration numérique qu’elle offre et les taux obtenus de dématérialisation des procédures.

Label « French Tech » : l’ambition numérique d’un département tout entier

La French Tech est le nom collectif pour désigner tous les acteurs de l’écosystème de startups français. Les entrepreneurs bien sûr, mais aussi tous ceux qui s’engagent et contribuent à la croissance et au rayonnement des startups : investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, étudiants, associations, blogueurs, medias, opérateurs publics, etc. Comme partout dans le monde, le numérique est un moteur majeur de développement, et la French Tech englobe aussi bien les « pure players » numériques, que les startups medtech, biotech, cleantech, etc.

Entreprises, pôles de compétitivité et grandes écoles s’associent pour imaginer les technologies et les réseaux de demain. Systèmes de transport intelligents, réalité virtuelle, images 3D, biodiversité figurent parmi les chantiers qui font émerger les startups de demain.

Deuxième pôle universitaire de Bretagne, Brest accueille chaque année plus de 23 000 étudiants. Par ailleurs, les cantines numériques qui se sont ouvertes à Brest et à Quimper (Silicon Kerné), ainsi que le grand FabLab brestois « La Fabrique du Ponant » sont des éléments moteurs pour adhérer au mouvement French Tech. Autant de conditions propices au développement des startups du futur, qui ont amené Brest métropole à déposer un dossier pour répondre à l’appel de French Tech et saisir l’opportunité de ce grand projet national.

De l’entreprise oeuvrant déjà à l’international (Diateam, Ijinus) à la start-up naissante (Eqwall, Dropbird, Cityzen Data), de la Cornouaille au Léon, c’est l’ambition numérique d’un département tout entier que nous vous invitons à découvrir.

Deux entreprises innovantes de la filière:

Diateam – la société brestoise réunit sous une même entité son expertise dans les domaines stratégiques des technologies de l’information: acquisition, bases de données, réseaux, publications Web, et surtout cybersécurité. Son leitmotiv : que chacun puisse maîtriser les outils de sa sécurité informatique pour l’adapter à ses propres besoins.

Cityzen Data – l’entreprise a été fondé par Mathias Herberts, expert du big data (grand nombre de données) et Jean-Luc Errant, spécialiste du vêtement connecté, textile connecté doté de micro-capteurs capables d’effectuer le monitoring de qui le porte: température, fréquence cardiaque, vitesse et accélération, géolocalisation… Stocker et analyser ces données trouvent de nombreuses applications, et pas seulement dans le domaine du sport ou de la médecine.

10.000 emplois

3 écoles d'ingénieurs

200 chercheurs

Ambassadeurs

Rejoingnez le réseau des Ambassadeurs du Finistère et propulsez le savoir-faire breton au delà des frontières

Je veux adhérer  

La newsletter

Restez informé de toute l'actualité du développement économique du Finistère


Contactez-nous

Une question, une demande ? N'hésitez pas à nous contacter

Nous écrire  

Suivez-nous

  • Bretagne Commerce international
  • Brest Métropole
  • Chambre d'Agriculture 29
  • CCI Brest
  • CCI Quimper
  • Chambre des métiers et de l'Artisanat Finistère
  • Morlaix Communauté
  • Quimper communauté
  • CC Aglomération Concarneau Cornouaille
  • Département du Finistère
  • Finistère Tourisme
  • Nautisme Finistère